Il y a 10 ans de cela, Facebook était LA plateforme de réseau social incontournable. Chaque jour, elle enregistrait plusieurs centaines de milliers de connexions par jour. On comptait parmi les abonnés les adolescents, les trentenaires et même certains seniors. Mais la situation vient de s’inverser.

Les internautes s’en détournent

Les internautes se détournent de plus en plus de Facebook. Dans les différents pays du monde, le nombre de visites du site a baissé de 30 à 50 %. Twitter semble plus attirer les particuliers aujourd’hui que la plateforme de Mark Zuckerberg. Même les stars se lassent de leurs profils Facebook. Pour se faire voir sur le net, les 140 caractères d’un tweet sont plus tendance.

Internet dans sa grande globalité semble ne plus attirer les particuliers. Les messages d’alertes des psychologues ont peut-être été entendus finalement. En France, afin d’éviter les addictions aux écrans, les parents mettent des verrous sur le Wifi. Afin de les protéger des images violentes et des arnaques sur le net, ils gèrent eux-mêmes les heures de connexion de leur jeune. Il en est de même dans les écoles.

Les smartphones et leur autonomie minime n’arrangent rien. Se connecter en permanence n’est plus une alternative pour les trentenaires. Ils doivent économiser de la batterie pour leur travail.

Certains se plaignent de l’insécurité des comptes

Le principal inconvénient de Facebook serait l’insécurité des comptes. Il y a quelques années, la réputation de la marque en a pris un coup. Un expert en informatique a pu pirater le compte du principal fondateur du groupe. Ce qui a réduit la confiance qu’ont les internautes envers lui.

D’ailleurs, ce n’est pas le seul cas de piratage que l’on peut voir. Facebook est devenu la zone de prédilection des arnaqueurs en ligne. Ils récupèrent les codes grâce à un simple lien et demandent de l’argent aux entourages du propriétaire de celui-ci. Les amis et les membres de la famille se laissent facilement avoir.

Les derniers mis à jour ne changent rien à la situation

 Les derniers mis à jour de Facebook ne changent rien à la situation. Pire ! Ils compliquent les choses. Chaque mois, la forme de l’interface et les conditions d’utilisation changent. Ce qui décourage les utilisateurs. En outre, les mis à jour nécessitent parfois des dizaines de Mo. Une dépense que les internautes ne peuvent pas se permettre à certains moments du mois.

Ces mises à jour visent, selon les explications, à une meilleure sécurité. Mais rien n’y fait. Vous aurez beau changer de mot de passe et ne cliquer que sur des profils que vous connaissez. Vous pourriez toujours être victime d’un piratage. Selon les analyses, Facebook a l’un des niveaux de cryptage les moins sophistiqués.