La technologie fait aujourd’hui partie intégrante de notre vie de tous les jours. Et par conséquent, c’est aussi le cas de la cybercriminalité. Personne ne peut plus se prétendre être en sécurité sur le net sans prendre les précautions de rigueur.

Changer fréquemment de mot de passe

Les cybercriminels s’attaquent en premier à vos mots de passe. C’est le moyen le plus rapide et le plus facile pour eux pour accéder à vos comptes. Ce peut être des messageries, des profils de réseaux sociaux, etc. Pour minimiser les risques, vous devez changer de mot de passe fréquemment.

Quand vous choisissez vos clefs d’identifications, n’utilisez pas des codes trop évidents. Votre date d’anniversaire, les suites de chiffres quelles qu’elles soient, les surnoms, etc. sont à bannir. Il en est de même pour les suites de lettres. Utiliser des noms que personne ne connaît par exemple. Vous pouvez également choisir des noms de ville ou des passe-temps.

En moyenne, vous devez changer de mot de passe une fois tous les trimestres, voire tous les mois. Le tout est de savoir s’en rappeler.

Signaler les mails suspects

Dans votre boite de messagerie, vous avez des mails suspects. Par là, on entend des messages sans objets clairs, avec des liens que vous ne connaissez pas. Ne prenez pas simplement le temps de les effacer. Vous devez également les signaler à votre fournisseur d’accès.

Les arnaques en ligne passent encore en grande majorité par les mails. Les arnaqueurs peuvent se cacher sous le nom d’une association pour vous demander de l’argent ou vous proposer des récompenses. Pour les toucher, vous devez fournir votre RIB ou d’autres informations sensibles. Ces mails sont également à signaler.

Il ne faut jamais cliquer sur les liens contenus dans les mails qui vous paraissent suspects. Ils peuvent donner accès à votre appareil : webcam, dossier, et même le contrôle de votre écran.

Utiliser des logiciels protégés

Pour vous connecter sur le net, utilisez des logiciels protégés. C’est d’autant plus conseillé quand vous devez donner des informations bancaires ou des données personnelles. Ces programmes de cryptages existent aussi bien en version mobile que pour les ordinateurs. Ils sont assez faciles à utiliser. Il suffit de les télécharger gratuitement sur des plateformes dédiées.

Quand vous devez vous connecter, passez par l’interface des applications. Ils vous conseilleront des sites sécurisés. Ils peuvent également bloquer les logiciels espions. En plus, les applications de ce genre vous avertissent en cas d’espionnage sur votre appareil.

Vérifiez cependant la réputation des programmes en question avant de choisir. De nos jours, vous avez plusieurs alternatives en la matière sur le net. Optez de préférence pour des applications légères qui ne mettront pas en péril la navigabilité de votre appareil.